Pratique

Google, Twitter et Facebook n’ont qu’à bien se tenir !

250.000 pages vues depuis sa création : venezueLATINA ne se porte pas trop mal. Google, Facebook, Twitter et consorts n’ont qu’à bien se tenir !

En plus, les records tombent ces jours-ci : pour la première fois, la barre des 10.000 pages vues mensuelles a été franchie en ce mois de janvier. Et le 23 janvier exactement, 441 pages ont été vues, record pour une seule journée.

Pour tout dire, je ne m’explique pas ce sursaut de popularité depuis quelques mois. Je n’ai rien fait pour : je n’écris pas plus, je n’écris pas mieux, le mystère reste donc entier. Un nouvel algorithme de Google peut-être ?

Pêle-mêle

Quant aux sujets les plus populaires, je ne vous apprendrai rien en disant que ce sont ceux qui touchent de près ou de loin (plutôt de près) au sexe et aux femmes. Silicone, prothèse PIP, petites culottes, cela marche à tout coup. Une des photos les plus vues s’intitule tout simplement seins. Grosse déception sans doute pour ceux qui cliquent…

Mais il est intéressant de noter, pêle-mêle, les autres thèmes particulièrement appréciés : María Lionza, l’Aéropostale, la cachapa, le cuatro, du pétrole pour combien de temps?, les Français qui chantent le Venezuela. Loin derrière, mais vraiment loin, viennent les articles qui concernent la politique (pourtant bien animée et inattendue dans ce chatoyant pays) dont le plus populaire concerne Les sept péchés de Hugo Chávez.

Allez, on continue ! Et pour te remercier, cher lecteur/trice, de ton assiduité, je t’offre (ci-dessus) cette photo aux couleurs vénézuéliennes : bleu-jaune-rouge.

Publicités

3 réflexions sur “Google, Twitter et Facebook n’ont qu’à bien se tenir !

  1. Moi, je suis tombé ici par hasard. Pour des motifs privés, je vagabondais sur Google Image à la recherche d’aquarelles de Berthe Morisot. De penser qu’elle ait pu avoir un lien avec le Vénézuela, ça aurait été un truc de ouf, complètement improbable et relaté nul part. Notamment, ça aurait permis de penser qu’il existe des raccourcis dans la dimension spatio-temporelle et que le destin alors me faisait un clin d’oeil, du genre, ça y est : tu y es, tous tes efforts n’auront pas été vains, voilà pourquoi un jour tu as acheté ce dessin sur ebay, car toi comme elle vous avez vécu au Pays. Et enfin, tu pourras prouver au monde entier et à la famille Rouart en particulier que cette petite peinture signée en bas à droite est bien de la Dame en noir, bien qu’absente du catalogue raisonné et non assumée par ses héritiers. Et bien non, ce n’était qu’une coquille fruit de l’homonymie patronymique. Il faut dire que je suis un habitué du genre avec mon nom en forme de prénom : je pourrais être au guinness des records des erreurs de destinataires et des RdV ratés. Dommage mais bien quand même, ça m’a permis de découvrir le site que je n’ai encore fait qu’effleurer du regard …. ça va refaire battre le coeur, tout ce passé qui va remonter à la surface, il faudra assumer et regouter aux tropiques : de l’émotion en perspective. Plus de nouvelles depuis tellement de temps et le voilà qui resurgit à la faveur d’une seconde passion. j’irai voir si ce voyage de 30 ans à l’envers délivre des sensations intactes enfouies quelque part en moi. Et me rendre compte si ces années de vie là bas vibrent encore dans ma mémoire. Jorge, Amada, Luz Marina, Yadira, Enrique, et vous aussi qui êtent morts là bas, Roselyne, Hugues, gregorio, et tous les autres, attendez moi, mettez la Zulia au frais : je reviens au Pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s