Politiquement incorrect

Vidéo-trottoirs à Bruxelles et Caracas

Vanessa StojilkovicLa jeune réalisatrice française d’origine yougoslave Vanessa Stojilkovic ne voulait pas arriver à Caracas les mains vides. Elle désirait montrer aux Vénézuéliens ce que l’on savait et ce que l’on pensait de leur pays en Belgique et leur a donc présenté des vidéo-trottoirs filmés à Bruxelles.

Déception du côté vénézuélien : les Européens étaient bien mal informés sur le processus politique en cours au Venezuela, ou bien n’y croyaient pas. Les Vénézuéliens ont voulu répondre face à la caméra. Ce fut le début du tournage à Caracas, un autre vidéo-trottoir que Vanessa Stojilkovic a réalisé en interrogeant des personnes de toutes origines sociales. Ce dialogue filmé entre deux continents a donné lieu à la réalisation d’un documentaire intitulé Bruxelles-Caracas.

Bien sûr, la technique du vidéo-trottoir a ses limites. Elle est avant tout une juxtaposition d’opinions individuelles sélectionnées par le réalisateur. Mais lorsque les opinions s’accumulent, commencent aussi à se révéler les sentiments collectifs : les espoirs, les peurs, les rêves, les haines, … et cela devient représentatif de la diversité et de la complexité d’une société, la vénézuélienne en l’occurrence.

Je n’ai pas vu le film de Vanessa. Il n’est pas encore arrivé jusqu’à ma ville de province (mais est-il arrivé à Caracas? Je ne sais). J’ai seulement pu en voir la bande-annonce :

Si l’on en juge par ces extraits, les opinions favorables au processus politique en cours sont nettement plus nombreuses que les opinions défavorables. Ce n’est que justice : après tout, Hugo Chávez a recueilli 62,8 % des voix lors des élections de décembre 2006. Mais espérons tout de même que le documentaire n’est pas tombé dans le travers qui consisterait à couper la voix de ceux qui ne sont pas d’accord. Ceux-ci expriment aussi des craintes, des phobies ou des obsessions qui sont représentatives du sentiment d’une partie de la société et qu’il ne faut pas négliger.

Ainsi est le Venezuela, ainsi doivent l’exprimer ses trottoirs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s