Aventureux/Inattendu

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre blogueur préféré

Avec un bébé Warao dans le Delta de l'Orénoque

Avec un bébé Warao dans le Delta de l’Orénoque

Ce n’est pas tellement mon genre de parler beaucoup de moi, vous l’avez sans doute déjà remarqué. Il faut que quelqu’un vienne me soutirer des confidences pour que celles-ci apparaissent à l’air libre.

C’est ce qu’a fait Stéphane Pageau, blogueur québécois qui tient depuis plusieurs années La Page à Pageau, un blog dédié tout autant aux voyages qu’au voyage, si vous saisissez la différence.  Il m’a invité à répondre à un questionnaire qu’il avait préparé : 13 questions sérieuses et 13 questions légères (pas sérieuses, donc). J’ai joué le jeu, et voici donc que sont publiées à tout vent mes réponses aux 13 questions sérieuses et aux 13 questions légères. Régalez-vous donc de ces secrets bien gardés (jusqu’ici !).

Les questions sérieuses tournent évidemment autour du Venezuela, un pays cher à Stéphane qui y a fait son premier grand voyage. C’était en 2007 et 2008. C,est sans doute pour cela qu’il est resté un lecteur assidu de venezueLATINA. Qui plus est, la ville où je vis, Mérida, fait partie de sa liste des 7 villes de taille moyenne qui valent le détour. Mieux encore (mais cela Stéphane ne le sait pas), la ville où je suis né, Liège, figure dans cette même liste !

Toutes ces coïncidences ont fait que les astres étaient bien alignés pour recevoir mes confessions. Bonne lecture !

Advertisements

10 réflexions sur “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre blogueur préféré

  1. Que de grands voyages !
    Apparemment le stop au Canada offre plus de sensations que la traversée de Caracas en pleine nuit …pour le coup , je prendrais le car , même si c’est plus cher.
    Difficile de discerner les questions sérieuses des pas sérieuses …elles sont aussi intéressantes .
    Liège compte quand même deux grandes personnalités ( à part Tchantché et Naness ) : Van Beneden père et fils ( sortes d’Eugène André restés dans un fauteuil ) et grâce à eux, un aquarium intéressant mais apparemment , d’après une collègue liégeoise , ce qui domine lors de la Fête du 15 août , ce sont le pêkê ( à flots ) et les bouquettes* ( des montagnes dignes de celles de Merida )..Je me demande ce qu’en pense le pape …
    Et puis il y a le même jour la Fête de la Libre République d’Outre-Meuse , autre concurrence déloyale à la mère de Jésus , décidément Liège vaut le détour ..

    * pour les non-Liégeois , sorte de crêpe au raisin de Corinthe d’environ 5 cm d’épaisseur , qu’on fait passer à coups de pêkê ( à défaut d’alcool à brûler ) .

    • Cher Jean-Pierre, là tu marches sur mes plates-bandes ! Dire que les bouquettes ont 5 cm d’épaisseur, c’est un crime de lèse-principauté (de Liège). Certes, ce ne sont pas des crêpes suzette, mais tout de même ! Elles sont faites à base de farine de sarrazin et le pêkê (genièvre local) ne sert pas à les « faire passer » mais à les déguster 😉

      Liège a aussi produit Simenon et les frères Dardenne, pour ceux que ça pourrait intéresser.

      Enfin, je confirme, je conseille le Canada pour les sensations fortes !

      • Cher Jean-Luc ,
        je m’aperçois qu’attenter au casabe de Liège heurte aussitôt la susceptibilité des autochtones !
        Mais est-ce que des fouilles archéologiques , à l’instar de celles évoquées pour le casabe au Venezuela ont permis de déceler la présence de fossiles de bouquettes dans les fondations de Liège ?
        J’avais entendu dire que les bouquettes avaient été inventées afin de faire gagner de l’altitude au Plat Pays mais qu’en fin de compte on n’y avait gagné que des centimètres en tour de taille et de plus le pêkê serait à l’origine de crues de la Meuse ?

        Ah oui désolé j’avais oublié Simenon les frères Dardenne dans le patrimoine culturel local … ils ont quand même une certaine notoriété , c’est vrai , et même au-delà de Liège .
        Il y a aussi la BD « Billy the cat » dont le décor se situe dans une ville imaginaire inspirée par Llège tandis que Merida ( mais peut-être pas la tienne ) , a inspiré le décor de Cybersix , chef d’oeuvre de la BD argentine , qui débute dans la jungle amazonienne … voilà je rends à César ce qui est César …

  2. Merci de partager l’entrevue! En effet, les astres étaient alignés. Oui, j’ai été marqué par mon voyage au Venezuela (mon premier séjour en Amérique du Sud, en fait) et c’est pourquoi je vous lis depuis plusieurs années. J’aime beaucoup la variété des sujets que vous abordez. Aussi, j’ai beaucoup aimé mes trop brefs séjours à Mérida (j’y étais pour le Nouvel An 2008…quelle expérience) et à Liège (j’y suis arrivé lors de la Fête du 15 août, l’an dernier…. toute une ambiance et que de pêkê). Bref, je suis heureux que vous ayez accepté de faire cette entrevue et j’ai apprécié vos réponses. Merci encore!

    Longue vie à venezueLATINA!

      • Jean-Pierre, en deux mots traduits du wallon de Lîdje (Liège), c’est l’histoire d’une dame qui fait ses « bouquettes » de Noël. Elle les retourne en les lançant en l’air depuis la poêle, comme des crêpes. Sa petite fille lui demande d’essayer. Elle lance la « bouquette » avec tellement de force qu’elle ne revint jamais ! Les commères du coin racontent que c’est le diable qui est passé par là. Le temps passa et au printemps, la mère veut repeindre ses murs. Colas vient l’aider et c’est derrière un mur qu’il retrouve la bouquette, « plus dure qu’un vieux clou (…), couverte de cacas de mouches, et tellement pourrie qu’elle avait plus de poils qu’un angora ! ».

        Quant à la chanter, ce sera pour la prochaine fois 😉

      • Alors là Jean-Luc , génial , tu m’en bouches un coin , du tac au tac , les années ne t’ont pas fait oublier ton latin pour comprendre cette chanson qui est marrante en diable !
        Il y a un esprit très savoureux à Liège !
        On avait monté une histoire des maths avec Naness et Tchantché pas piquée des vers … à la limite leur regard sur Merida serait instructif aussi …

        En cadeau pour se rappeler le pays , ceci à chanter en choeur aussi si tu trouves des volontaires je sens que Lydie et Michel sont ( comme toujours ) fort bien disposés pour faire tinter le diapason !

        Donc très très loin du joropo …l’hymne de JL .

      • Marrant , la petite gayole est orchestrée différemment mais a la même mélodie que son hymne wallon ! ( il suffit d’écouter les 2 ) mais c’est le style qui change .
        Julos Beaucarne est connu mais on l’entend peu … je transmets à Liège où ils préparent à accueillir en retour des cars de Vénézuéliens en chanson .

  3. Jean-Luc, à défaut d’accéder à la Page de Stéphane – serveur introuvable depuis hier – nous saurons au moins te reconnaître si nous te croisons dans les rues de Merida ou sur les sentiers des Andes… bientôt peut-être.
    Amitiés à tous les francophones de ce monde, au diable nationalités, couleurs ou croyances (religieuses ou politiques) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s