Inattendu/Politiquement incorrect

L’antéchrist proclame la semaine de l’amour

dile_no_al_anticristo1

Hugo Chávez a gagné. Il y en a au moins un qui n’est pas content : c’est ce monsieur surpris hier, en pleine circulation référendaire, avec cette superbe inscription sur sa voiture : Díle no al anticristo [Dis non à l’antéchrist]. Eh bien, le pauvre a dû se rendre à l’évidence : l’antéchrist a obtenu 54,85 % des voix!

Ce n’est sans doute pas sa plus grande victoire, en terme de pourcentage. 45,15 % des Vénézuéliens ont voté non, ce qui n’est tout de même pas négligeable. La division du pays en deux reste donc d’actualité. Et les résultats confirment ce que l’on savait déjà : c’est dans les zones rurales que Chávez récolte ses plus beaux scores, tandis que dans les régions les plus urbanisées, l’opposition fait mieux que se défendre : elle gagne.

Paradoxalement, cela prouve que Chávez peut bel et bien perdre une élection et que, par conséquent, toute accusation de dictature est totalement déplacée. Par ailleurs, une petite analyse sociologique des résultats s’avère absolument nécessaire de la part du président s’il veut conserver ou amplifier sa part d’électorat à long terme. On ne gouverne pas, cher Hugo, qu’avec ses seuls partisans, il faut aussi savoir se gagner les autres, sous peine d’usure inéluctable du pouvoir.

Rompu à la discipline

Justement, maintenant que le président a obtenu ce qui lui tenait le plus à cœur –à savoir la possibilité d’inscrire son action dans la durée–, on peut espérer qu’il va s’attaquer à ce qui préoccupe le plus la population : l’insécurité. En effet, on s’explique mal comment un militaire rompu à la discipline comme Chávez a jusqu’à présent été incapable de s’attaquer à ce fléau qui frappe toutes les classes sociales, y compris les plus pauvres. Il y a fort à parier que s’il réussissait à contrôler et diminuer la criminalité galopante de ce pays, il récolterait 10 % de voix supplémentaires.

L’a-t-il compris? En tout cas, dans son discours de la victoire tenu depuis le « balcon du peuple » du palais de Miraflores, il a affirmé qu’il allait maintenant se consacrer en priorité à la lutte contre la criminalité et la corruption. Il lui reste donc à prouver qu’il contrôle aussi bien la police (les polices) et l’administration que l’armée. C’est apparemment beaucoup plus difficile.

Gouaille

Dans le même discours, Hugo Chávez a confirmé que la semaine qui commence sera la « semaine de l’amour ». On retrouve ici la gouaille typique du personnage. Expliquons en deux mots : le 14 février, jour de la Saint-Valentin, était aussi la veille du référendum. Comme d’habitude avant les échéances électorales, c’était ce qu’on appelle ici un día seco [jour sec], c’est-à-dire une journée où toute vente d’alcool est interdite, y compris dans les restaurants. La mesure était dure à accepter pour les millions d’amoureux de ce pays!

En compensation, Hugo Chávez avait promis à ses partisans de proclamer une « semaine de l’amour » aussitôt après sa victoire. Il a tenu parole.

Pas de doute : c’est un vrai antéchrist!

Advertisements

5 réflexions sur “L’antéchrist proclame la semaine de l’amour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s