Créatif/Musical/Séduisant

Une Vénézuélienne à Washington

Dream Quartet, photo de Geoff Quinn

Dream Quartet, photo de Geoff Quinn

La cérémonie d’investiture de Barack Obama a fait couler beaucoup d’encre. Mais qui donc a signalé qu’une Vénézuélienne figurait aux tout premiers rangs, parmi les invités d’honneur? Elle s’appelle Gabriela Montero, une pianiste de renom, qui, aux côtés du clarinettiste Anthony McGill, du violoncelliste Yo-Yo-Ma et du violiniste Itzhak Perlman (de gauche à droite sur la photo ci-dessus), forme une sorte de « quatuor de rêve ».

Dans le froid glacial de Washington, les quatre musiciens ont interprété une pièce de John Williams, intitulée Air and Simple Gifts, qui avait été composée spécialement pour l’occasion. À vrai dire, ce jour-là, les musiciens ont joué en playback. Ils avaient en effet décidé d’enregistrer la pièce deux jours auparavant afin d’éviter tout risque de rupture de corde ou de doigts congelés. Un couac n’aurait pas été le bienvenu dans de telles circonstances.

Il serait intéressant de savoir qui a choisi les musiciens et pourquoi. Obama lui-même serait-il intervenu? Dans le cas de Anthony McGill, le choix est transparent (et symbolique) : originaire de Chicago, comme Barack Obama, il est l’un des rares Afro-Américains à occuper un poste de premier instrumentiste dans un grand orchestre symphonique, en l’occurrence le Metropolitan Opera de New York. La présence de Yo-Yo Ma et de Itzhak Perlman, vedettes consacrées de la musique classique, est moins inattendue. Quant à Gabriela Montero, elle est certes connue, mais ne fait pas partie des stars, encore que ses improvisations, en fin de concert, sur des airs que lui propose le public, font l’admiration de beaucoup.

Et pour ceux qui auraient raté la partie de la cérémonie d’investiture durant laquelle a joué ce « quatuor de rêve », en voici les images :

Et pour ceux qui voudraient savoir où se trouvaient Gabriela Montero et le quatuor lors de la cérémonie d’investiture de Barack Obama,  scrutez cette photo extraordinaire de 1474 mégapixels de David Bergman et allez à la recherche des invités, dont bien entendu George W. , Condoleezza Rice, M. et Mme Clinton et John McCain (qui bougeait au moment de la photo!). Bon amusement!

Publicités

2 réflexions sur “Une Vénézuélienne à Washington

  1. I am sorry that I must write in English – but I was there sitting near this wonderful quartet and I can attest that Gabriele was nothing short of heroic, for it was very cold and she played without a hat. I know there is controversy in that their work was pre-recorded, but I cannot imagine that her fingers would had functioned properly in the cold. I took my gloves off for a moment and my fingers were frozen. I am glad that she was asked, a great honor, of which she is so deserving and we are lucky to have heard these four play this important piece at this extraordinary event.

  2. Cher Jean-Luc,
    Vous vous demandez si le choix des musiciens a été effectué pour partie par Obama? Je crois qu’il n’y a guère de doutes à avoir à ce sujet et on pourrait presque utiliser le célèbre slogan « United colors by Benetton » pour qualifier cet instant musical… Un Noir (qui plus est au doux nom écossais ce qui vise les millions de celto-américains), une asiatique, un juif et une latino (qui plus est ressortissante d’un vilain pays mais dont on achète le pétrole). Joli coup de pub qui, selon moi – mais j’ai certainement un mauvais esprit –, s’apparente plus à de la démagogie qu’à un réel choix éclectique et artistique.
    Quant à la question du playback, j’y vois personnellement une atteinte à la spontanéité bien regrettable; les arguments du froid et des cordes qui claquent me semblent un peu faciles: avec son image jeune et « novatrice », Obama aurait très bien pu assumer un joli petit couac éventuel qui aurait bêtement rappelé que les musiciens sont aussi des humains et qu’être faillible n’a rien de honteux, et d’autant moins lorsque la faute est matérielle…
    En tout cas merci pour l’info, c’était intéressant.

    Je me permets encore une petite observation critique: j’ai remarqué que vous pointiez assez systématiquement vos liens sur Wikipédia, ce que je déplore au plus haut point tant la qualité de la majeure partie de leurs articles est déplorable. Choisissez un sujet que vous connaissez bien et allez vous en assurer par vous-même, c’est assez abominable… Avec un petit coup de Google (j’utilise personnellement Hooseek, bien moins intrigant – petite info désintéressée: http://aurelien.bompard.org/site/Une-alternative-a-Google-Hooseek) il est facile de renvoyer sur des liens moins dilettantes…
    A propos de Montero, voici un article élogieux mais néanmoins bien sympathique:
    http://www.rue89.com/droles-de-gammes/gabriela-montero-la-pianiste-qui-improvise-selon-vos-desirs
    Salutations et voeux, comme on dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s