Aventureux/Inattendu

Visite-éclair sur deux roues

Vue depuis le téléphérique de Mérida

Sur son blogue, jusqu’à hier, Marc Gibaud, le motocycliste, voyageur, architecte et photographe tout-en-un qui se propose de faire la navette entre la Terre de Feu et l’Alaska -rien que ça!-, se trouvait toujours quelque part en Colombie. Pour ceux qui le suivent de plus près, l’ami Tonio avait déjà annoncé il y a plusieurs jours son passage par Bogotá.

Mais Marc vient de mettre son blogue à jour, annonce son entrée au Venezuela avec une très belle description du pays, à mille lieues de ce qu’en disent les GRANDS journalistes et les GRANDES agences. Plus juste, plus vécu, plus vrai. Alors lisez Marc, et oubliez Le Monde , Libé et l’AFP (et encore plus CNN).

Ce n’est donc déjà plus un scoop : Marc vient de passer par Mérida, par chez moi, poursuivant ainsi son périple de blogue en blogue, ou plutôt de blogueur en blogueur. Une communauté bien intéressante pour l’aventure qui est la sienne, puisqu’elle lui sert d’appui et de source d’informations.

Marc, ma compagne et moi, nous avons passé deux jours bien agréables à Mérida : un dîner dans une tasca espagnole au son d’un match Argentine/Brésil projeté sur plein d’écrans (et Marc qui n’aime pas trop le foot, le pauvre!); puis, le lendemain soir, vernissage d’une exposition de Framtho Salager, artiste local plutôt doué, ultrasensible, qui fait dans le néo-cubisme, « par respect », comme il le dit.

Quatrième dimension

Au-delà des œuvres de Framtho, ce vernissage fut l’occasion rêvée d’introduire Marc dans la quatrième dimension du Venezuela. En effet, il a eu tout le loisir de se rendre compte de visu de la beauté et de l’opulence des poitrines (vraies ou fausses) chez la gent féminine vénézuélienne. Je crois pouvoir affirmer qu’il a globalement apprécié (moi aussi, car même si j’y suis plutôt habitué, je ne m’en blase jamais…).

Téléphérique de MéridaPendant la journée, je lui avais suggéré de faire l’excursion du téléphérique le plus haut (4765 m) et le plus long (12,5 km en plusieurs tronçons) du monde, le must absolu pour qui visite Mérida. Il en a rapporté de superbes photos, qu’il publiera peut-être prochainement sur son blogue.

Mais il était pressé, Marc. Ce ne fut qu’une visite-éclair. Il est déjà reparti, car il attendait de la visite à Caracas. Et de la belle visite : Tara, sa fille de 13 ans.

Déjà, de la capitale, il m’écrit :

La route qui part de Mérida à « je-ne-me-souviens-plus-du-nom-Je-suis-dans-un-cyber-truc-machin-et-je-n’ai-pas-la-carte-sous-les-yeux-mais-c’est-de-l’autre-côté-de-la-Cordillère-et-c’est-beau » fut un morceau d’anthologie. La descente de 3500 mètres à quasi 0 est une leçon de géographie et une leçon de botanique.  Morceau d’anthologie suivi d’une pluie chaude qui m’a douché sur un bout du passage dans les Llanos (confirmation : il faut bien 50 km pour sécher à 100km/h = 1/2 heure : une demi-heure de frais au milieu d’une chaleur étouffante). Pour finir avec les embouteillages de la traversée de Valencia et le soleil qui se couche sur l’autoroute qui relie Caracas. Pas d’image mais très belle journée  – + ou  – 600 km = 10 heures pot-au-feu de bord de route compris!!

Le voilà donc à Caracas. Il compte rester au Venezuela pour quelques semaines –ce n’était pas initialement prévu. Même s’il ne me l’a pas formellement promis, Marc repassera par Mérida, j’en suis certain!

Photo : Au petit matin, la vallée du Chama depuis le téléphérique de Mérida
Advertisements

2 réflexions sur “Visite-éclair sur deux roues

  1. Pingback: dublog | Corto en Colombie ?

  2. Effectivement je ne l’ai pas formellement promis.
    Effectivement ce n’est pas l’envie qui me manque.

    Amis de Mérida, merci encore, merci beaucoup!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s