Désolant

Les vautours dans la ville

Les vautours dans la ville

Imaginez-vous en pleine ville de Mérida, à 500 mètres à peine de la place Bolívar, au lieu-dit La Cruz Verde. Vous descendez la rue, négociez le virage, et tout à coup des dizaines de zamuros, ces sympathiques vautours aussi appelés urubus, se présentent à vos yeux. Ils s’affairent tranquillement autour de sacs d’immondices amoncelés auprès d’une baraque jaune.

Ne croyez pas qu’ils s’effraient de votre arrivée : ils décollent au dernier moment pour atterrir quelques mètres plus loin. Leur butin est trop beau pour l’abandonner d’un coup d’un seul. Selon leur habitude, en cas de visite impromptue, ils se placent simplement en sécurité à quelques mètres de là, pour revenir aussitôt dès que le danger sera passé. Tranquilles, je vous dis. De vrais vautours.

Devant cette vision et surtout cette odeur presque apocalyptiques, vous vous posez tout de même des questions : pourquoi tant d’immondices à cet endroit? Et quelle est la fonction de cette petite construction jaune?

Mauvaise gestion d’une bonne idée

Je m’informe : il se fait que la construction jaune est destinée au dépôt des immondices du barrio (un quartier pauvre, à la limite du bidonville) situé à proximité de l’endroit. Construit sans planification, le barrio a des ruelles trop étroites pour y laisser passer le camion récollecteur et l’administration communale a construit cet abri pour que les habitants y déposent leurs immondices. Excellente intention.

Oui mais… il y a tout de même deux hics : premièrement, des personnes qui n’ont rien à voir avec le barrio passent en voiture et viennent déverser là leurs propres immondices. C’était même le cas, jusqu’il y a peu, du McDonald local! Cela multiplie évidemment la quantité d’immondices dans un lieu qui n’est visiblement pas conçu pour cela. Et deuxième hic : le passage du camion municipal est plutôt irrégulier, provoquant une accumulation d’immondices dans une rue passante.

UrubuBref, il s’agit de la typique mauvaise gestion d’une bonne idée –ce qui est assez fréquent par ici.

Les zamuros, eux, sont satisfaits. Et, tout bien réfléchi, ils ont raison. Non seulement ils se nourrissent à bon compte, mais encore ils peuvent s’enorgueillir de faire le travail que les humains ne font pas : nettoyer la ville!

PS : Pour en savoir plus sur les zamuros (urubu noir en français, dont le nom scientifique est Coragyps atratus), voyez la page qui leur est dédiée sur le site oiseaux.net.

Publicités

Une réflexion sur “Les vautours dans la ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s