Artistique/Traditionnel

Le mystère des lacs

El misterio de las lagunas, d'Atahualpa Lichy

Ce n’est pas le titre d’un roman posthume d’Agatha Christie, que l’on aurait retrouvé dans la cave d’un manoir de la vieille Angleterre, mais plutôt celui d’un film d’Atahualpa Lichy, qui sort cette semaine sur les écrans du Venezuela : El misterio de las lagunas.

Le documentaire explore les croyances et mythes, souvent d’origine précolombienne, qui ont cours dans les Andes vénézuéliennes, pays des lacs "enchantés". Les histoires racontées par les habitants, souvent avec humour, nous font voyager dans le temps en suivant le fil que tissent les légendes à travers le récit oral, les chansons et le réalisme magique. Elles nous révéleront la conscience collective et les caractéristiques profondes de la culture andine.

Une kyrielle de prix

Je n’ai pas encore vu le film, mais vu la kyrielle de prix remportés dans les festivals internationaux, cela doit en valoir la peine. Atahualpa Lichy, son réalisateur, n’est pas un nouveau venu au régiment. Il est reconnu pour son approche sociologique du récit. Sachez aussi qu’il a un passé cinématographique français non négligeable, comme l’indique sa biographie :

Atahualpa Lichy est né à Caracas au Venezuela. De son enfance passée à parcourir les Andes et l’Amazonie en compagnie de son père entomologiste, il a gardé le goût des grands espaces, de l’aventure et du rêve. En 1956, à peine arrivé à Paris, il devient le collaborateur de Henry Langlois. Pendant des mois, il classe tous les trésors éparpillés de la Cinémathèque. Exit les minéraux, désormais sa passion c’est le "Cinéma". Puis c’est Cannes, cuvée 1968 et le slogan "Tous les films naissent égaux". De 1969 à 1975, il participe à la création et à l’organisation de la Quinzaine des réalisateurs. Dans le même temps, il met en scène pour le cinéma et la télévision plus de soixante courts métrages et organise de nombreux festivals. En août 1989, il tourne dans son pays natal son premier long métrage, Río Negro.

El misterio de las lagunas a entièrement été filmé dans la région où je vis, celle de Mérida, à tel point que je peux situer pratiquement tous les lieux de tournage. Vous n’en êtes sans doute pas à ce niveau de détail, mais vous apprécierez, j’en suis sûr, les belles images de la bande-annonce.

Concernant ces publicités

2 réflexions sur “Le mystère des lacs

  1. Oui ça doit être passionnant et assez étonnant . Des Andes on connaît la musique mais moins les paroles
    Julia Ramos était là hier et j’aurais pu lui poser quelques questions à ce sujet …

    Les photos sont magnifiques . ( mais je pensais qu’il y aurait une pite vidéo ).

  2. Pardon , la vidéo a mis du temps à démarrer . Et apparemment on peut la prolonger avec d’autres extraits . Je vais communiquer tout ça à mes collègues d’espagnol .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s