Musical

Chants du Venezuela à Paris (et musique dans le 48)

Papa y Aji, duo de musique vénézuélienne

Papa y Aji

Si vous êtes à Paris ce vendredi 26 octobre, venez partager un moment chaleureux avec le duo vocal féminin vénézuélien « Papa y Ají ». Les deux complices Elena Carvajal et Hayley Soto vous invitent à découvrir (ou redécouvrir) la musique traditionnelle du Venezuela : valses, danzas, merengues, malagueñas, joropos, golpes, cantos de trabajo… qui décrivent les gens, les paysages, les traditions du pays et parlent des joies, des peines et de l’humour du peuple vénézuélien.

Elena Carvajal et Hayley Soto sont toutes deux nées au Venezuela, où elles ont été initiées au chant. Chanteuses dans diverses formations et depuis plusieurs années au sein de Venezuela Crónica, un ensemble de musique vénézuélienne en France, elles ont décidé d’élargir leurs activités et de valoriser leur travail et leur expérience en commun en créant le duo « Papa y Ají ».

Elles seront accompagnées par Cristóbal Soto (mandoline, guitare et harpe) et  Jean-Marie Garnier (un français au cuatro)

Où ? à la Maison de MAI, Centre des Musiques et Arts Interculturels, 27 rue de Chabrol, 75010 Paris (métro Gare de l’Est ou Poissonnière). Combien? 12€/10€ (adhérents). Vous pouvez acheter sur la billetterie en ligne.

Et dans le 48 ?

Si vous habitez dans le 48 (Lozère), vous pouvez écouter sur la radio 48.fm 94.1 (48fm.org) l’une des rares émissions radiophoniques (peut-être la seule) consacrée à la musique vénézuélienne sur les ondes françaises.  Elle s’intitule Orinoco et est présentée par Gilles Bègue chaque premier jeudi du mois à 20 heures (heure locale). Gilles est un grand connaisseur de la musique vénézuélienne, qu’il apprécie sous toutes ses coutures : traditionnelle, académique, salsa, jazz, etc.

Alirio Diaz

Alirio Diaz

Ce jeudi 1er novembre, il nous emmène à la découverte du plus grand guitariste classique vénézuélien, Alirio Díaz, né le 12 novembre 1923 à La Candelaria, près de Carora dans l’état de Lara au Venezuela. Il nous présentera ce musicien exceptionnel au travers d’un album qu’il a choisi parmi la trentaine d’enregistrements du guitariste. Le répertoire d’Alirio Díaz va de Bach à Purcell en passant par Vivaldi et Schubert, sans oublier l’attachement profond qu’il manifesta toute sa vie pour les compositeurs latino-américains et notamment vénézuéliens.

Si vous n’êtes pas dans la région, vous pouvez évidemment écouter l’émission en direct sur Internet. Et si vous avez loupé l’émission, vous pouvez la réécouter en podcast sur http://orinoco-divergence.musicblog.fr.

 

Concernant ces publicités

2 réflexions sur “Chants du Venezuela à Paris (et musique dans le 48)

  1. Merci! Je passe aux amis parisiens et vais profiter des podcast pour parfaire ma culture sur la musique locale. Je vais l’écouter tout en bouquinant ma dernière trouvaille Mitoloiga, Historias y Leyendas de Venezuela de Frances Ll. Cardona.

    Saludos

  2. Merci JLC pour l’info et la promo. En espérant que le programme te plaise.
    Pour info: Gaita Zuliana en décembre , Andy Duran en Janvier. Y que viva la musica!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s